04-08-2016_23-09-45

Un autre jour se leva sur Willow Creek depuis le décès de papa et également depuis mon fameux saut dans l'inconnu !

04-08-2016_23-10-43

La vie de mère était constamment remplie de tristesse.

04-08-2016_23-11-20

Jusqu'à ce qu'elle pose les yeux sur mes jumeaux : Zack et Lana Marchall !

Oui, oui, je détestais les enfants, et je n'avais pas eu un seul, mais deux petits êtres qui allaient désormais s'accrocher à moi comme des moules à leur rocher car malheureusement j'étais leur mère !

im1212

Je dois avouer que je me sentais soulagée de pouvoir compter sur maman qui faisait plus que son rôle de grand-mère, car je n'arrivais pas à faire face à la situation.

04-08-2016_23-13-52

Elle s'occupait d'eux jours et nuits, parce qu'elle les adorait, bien plus que Kelly je pense. Aussi parce qu'ils étaient un moyen agréable de lui changer les idées depuis la mort de papa.

04-08-2016_23-15-02

Je savais que malgré tout elle était triste, même si on ne se parlait pas tant que ça.

im1213

Je trouvais tout de même étrange qu'elle adore mes jumeaux à ce point alors qu'elle n'avait jamais été la mère que je rêvais qu'elle soit avec moi. En même temps au vu de ma distance persistante avec mes propres enfants comment pourrais-je désormais lui jeter la première pierre ?

J'étais loin d'être un modèle et j'en étais bien consciente.

04-08-2016_23-52-46

Mais malgré tout, la tristesse était devenue son quotidien.

04-08-2016_23-56-18

Révélant encore plus son amour pour sa moitié, malgré les hauts et les bas qu'ils avaient traversés.

04-08-2016_23-57-24

Et moi dans tout cela ? Et bien je continuais plus ou moins ma vie, dans la tristesse et le déni.

Même si mon aspiration était comme mise en pause, je travaillais pour oublier le départ de mon petit papa.

05-08-2016_00-06-00

Sauf que j'oubliais aussi que j'étais désormais maman.

05-08-2016_00-08-36

Une horrible mère ! Quelle mère digne de ce nom laisserait sa propre mère s'occuper de ses enfants et irait faire leur connaissance plusieurs jours après leur naissance, sans ressentir une once de culpabilité à leur égard ?

05-08-2016_00-09-08

J'étais vraiment dans de beaux draps. Deux pour le prix d'un en plus. Peut-être que si je n'avais jamais rencontré Lucas, je n'en serais pas là. J'aurais pu continuer ma petite vie tranquille sans être en totale contradiction avec mes désirs. 

Je me sentais tourner en rond, sans savoir comment faire car je n'étais pas sûre du tout d'avoir enfoui au plus profond de moi un infime instinct maternel pouvant m'aider dans cette démarche de prise de responsabilité.

05-08-2016_00-10-05

Et même si je réfléchissais, un peu, beaucoup, peu, pas assez au sujet de mon nouveau rôle de "mère", je m'évadais rapidement ailleurs, laissant maman s'occuper de tout comme papa l'aurait sûrement fait s'il avait été encore présent à nos côtés.

im1214

Si elle s'occupait de tout, pourquoi s'inquiéter outre mesure ? Je n'avais qu'à vivre moi aussi comme avant.

05-08-2016_00-21-34

Enfin c'était ce que je pensais, jusqu'à ce que maman vienne discuter avec moi des erreurs qu'elle avait pu commettre à mon égard et de sa peur lancinante que je ne fasse les mêmes.

05-08-2016_00-22-11

Étais-je vouée à reproduire son schéma alors que j'avais souffert d'un manque la majeure partie de ma vie ? D'ailleurs je crois bien que jusqu'à aujourd'hui, mes cicatrices étaient encore toutes fraîches et bien loin de disparaître définitivement.

Enfin bref, je comprenais où elle voulait en venir et je devais sûrement faire des efforts de mon côté. Sûrement oui, mais le souhaitais-je véritablement ?

05-08-2016_00-26-48

Mis à part ce grand tourment, plusieurs jours étaient passés, et nous nous étions rendus compte que Stan n'avait pas été au courant de la tragédie qui s'était abattue sur notre famille.

05-08-2016_00-27-14

Mère lui annonça la terrible nouvelle en lui faisant auparavant un câlin.

im1215

Mais cela ne l'empêcha pas d'être lui aussi dévasté. Papa avait été véritablement un pilier pour nous et sa disparition était certes normale du fait de la vieillesse mais toujours dure à digérer.

05-08-2016_00-28-57

D'ailleurs, nous étions dans l'impossibilité de lui succéder dans l'entretien du jardin et étions soulagée de pouvoir faire appel à un jardinier professionnel.

05-08-2016_23-05-08

Mère de son côté avait repris son travail et elle avait été la deuxième de notre lignée à atteindre le sommet de sa carrière, du fait de sa focalisation à 200 % sur sa peinture lorsqu'elle ne passait pas tout son temps libre avec les jumeaux pour s'éviter de sombrer dans une tristesse constante.

05-08-2016_23-26-08

Et puis, ce même jour, pour son plus grand bonheur, les enfants ont grandis.

06-08-2016_00-45-27

Zack, un petit perfectionniste, aspirant à être turbulent et Lana, une petite adorant la musique, aspirant à être très sociable.

06-08-2016_00-47-55

Je crois bien qu'elle était heureuse et soulagée de les voir s'entendre à merveille, en sachant pertinemment que seule Lana reprendrait notre héritage en main.

06-08-2016_23-39-52

Elle avait d'ailleurs passé un temps fou à redécorer leur chambre dans un ton mixte, afin que les jumeaux ne soient pas trop loin l'un de l'autre.

im1216

Enfin bon, comment lui en vouloir alors qu'elle faisait ce que j'aurais du normalement faire ?

07-08-2016_09-38-50

Et puis alors que je pensais que ma vie était plus ou moins sur les rails, voilà que maman s'en allait elle aussi.

im1217

Oui j'étais attristée, mais avec tout notre passé en commun, j'étais loin de ressentir la même douleur que pour mon petit papa.

07-08-2016_09-40-05

Nous avions été un peu comme des inconnues l'une pour l'autre, et même si vers la fin le temps avait fini par l'aider à se rapprocher de moi, ce n'était pas pareil. 

07-08-2016_09-41-08

La faucheuse l'avait emportée elle aussi.

07-08-2016_09-43-55

Me laissant désormais seule face à mes responsabilités.

im1218

J'étais la neuvième héritière de notre lignée et mon devoir avait plus ou moins été accompli car ma fille reprendrait elle aussi la relève.

07-08-2016_09-44-39

Mais entre temps j'allais devoir surmonter mes craintes, mes appréhensions et essayer d'aller à l'encontre de mon aversion envers les enfants.