30-01-2016_14-46-30

Un autre jour se leva sur Willow Creek, dernier jour avant que moi aussi j'acquiers une majorité pleine et entière.

30-01-2016_14-51-53

J'avais hâte de grandir et en même temps j'étais partagée, dans le sens où je ne savais pas ce que je voulais faire de ma vie.

30-01-2016_14-53-26

Mais j'étais bien loin de me douter qu'il y aurait du changement dans celle-ci. J'aurais du pressentir que quelque chose se tramait, car mon petit papa se perdait trop souvent dans ses pensées, depuis la nuit où il avait sombré à nouveau dans sa tristesse.

30-01-2016_14-49-36

D'ailleurs, ce matin là, il m'avait câliné, oui bon, jusque là tout allait bien. Sauf que c'était sans compter l'annonce qui suivait son acte.

"Ma chérie, je pars chercher ta mère. Il est hors de question que je vive un jour de plus sans elle".

Ah oui ? Il s'était décidé comme cela ? Un jour il était triste, un autre non, puis celui d'après encore triste, et maintenant elle devait revenir.

Pff, super le cadeau d'anniversaire quand même ! Bon ben je n'avais plus qu'à me rendre au lycée pour essayer d'oublier et prier pour que ma fabuleuse mère refuse son offre si gentiment formulée.

30-01-2016_14-54-15

Mon petit papa était donc parti, bien déterminé, à rejoindre ma sublime mère.

30-01-2016_14-56-36

Celle-ci était encore en train de peindre, seule chose qui sûrement la maintenait encore en vie dans ce trou perdu.

30-01-2016_14-57-54

Se doutait-elle que mon cauchemar deviendrait réalité à compter de cet instant ?

30-01-2016_15-00-58

"Jenny, j'ai bien réfléchis, j'ai beau essayer de t'oublier, je n'y arrive pas. Je te pardonne bébé, alors reviens".

"Yann, je ne te mérite pas, je t'ai trahie et je me sens horriblement coupable de mettre fourvoyée".

30-01-2016_15-01-53

"Je t'aime Jenny, tu as été ma première femme et tu seras ma dernière quoiqu'il arrive. Reviens bébé, nous avons assez soufferts comme cela, ça ne sert à rien de perdre plus de temps. Je suis perdu sans toi et même si j'ai mal quand je repense à tout ce qui s'est passé, j'ai encore plus mal de te savoir seule ici, sans famille, juste pour une erreur de parcours. Ma décision a été mûrement réfléchie, j'ai pesé le pour et le contre, et ce qui m'a motivé est surtout le fait d'avoir rencontré cet imbécile de Jonathan et de le voir se vanter d'avoir réussi à réaliser son plan. Je sais que tu t'en veux, mais moi aussi je m'en veux car si j'avais été plus présent, comme dans les premiers temps où notre passion était à son apogée, tu n'aurais pas craqué. Je veux qu'on laisse cet incident du passé au passé pour pouvoir construire notre avenir ensemble bébé. Je suis et serais toujours là pour toi quoiqu'il arrive".

Mon incroyable mère avait longuement fondue en larmes.

im1160

Puis lorsqu'elle les avaient séchées, avait plongé son regard meurtri dans les yeux de mon père, qui s'était empressé de la serrer dans ses bras.

30-01-2016_15-05-47

Ils s'étaient alors dirigés vers le chemin du retour, tous les deux !

30-01-2016_15-09-15

Super ! Elle n'avait pas décliné son invitation et se retrouvait désormais devant notre maison, oui, malheureusement c'était aussi sa maison.

im1161

Ma mère était embarrassée d'être là et se demandait certainement comment serait l'accueil que nous lui réserverions. Et bien Stan était heureux de la retrouver.

30-01-2016_15-13-26

Sous le regard joyeux de mon père.

im1162

Il avait ensuite invité ma fantastique mère à prendre possession des locaux pour se refaire une petite beauté si elle le souhaitait.

im1163

Ma fabuleuse mère avait donc écouté les conseils de mon père, toujours aussi mal à l'aise.

30-01-2016_15-18-03

La seule chose qui me réconfortait était de le voir à nouveau heureux.

30-01-2016_15-18-57

Mon exquise mère avait pris un long bain.

30-01-2016_15-28-48

Avant de se changer, et de revêtir une robe à l'opposé de son ancienne garde robe. Avait-elle véritablement changé ?

im1164

Elle s'était ensuite précipitée à la cuisine pour cuisiner mon gâteau d'anniversaire.

30-01-2016_15-32-56

Avant de faire le ménage.

30-01-2016_15-33-25

Oui, sauf que moi je n'étais pas d'humeur ! Et puis quoi encore ? Je n'avais rien oublié.

30-01-2016_15-34-27

Alors lorsqu'en rentrant du lycée, je l'ai vu assise avec son gâteau, j'ai pris mes jambes à mon cou et me suis précipitée à l'extérieur. Hors de question que je mange avec elle. Elle ne me manquait pas à moi !

30-01-2016_15-35-17

Oui, elle semblait différente, mais elle ne m'avait jamais aimé, elle était partie avec notre argent, elle avait fait souffrir mon petit papa, et elle était revenue pff.

30-01-2016_15-38-13

Je ne savais pas où aller, je savais juste que je ne désirais pas rentrer, et la voir elle, comme si de rien était alors qu'elle m'avait fait du mal.

30-01-2016_15-39-09

Je m'étais retrouvée au parc, encore seule ! Tout cela parce que je n'avais aucune envie de retrouver mon groupe, pour parler de fringues et d'autres sujets superficiels. 

30-01-2016_15-41-21

Heureusement, ma solitude fut de courte durée, car je tombais sur Emilie.

im1165

J'étais heureuse de me confier à quelqu'un, surtout à ma cousine qui comprenait véritablement ma situation et qui surtout ne me jugeait pas, comme aurait pu le faire Siobhan par exemple.

30-01-2016_15-43-00

Alors, lorsqu'elle me proposa de fêter mon anniversaire en même temps que le sien chez elle, j'acceptai volontiers.

30-01-2016_15-45-06

Nous nous rendîmes immédiatement à son domicile.

30-01-2016_15-46-53

Je préparai un gâteau au chocolat, bien à l'opposé que celui que ma mère m'avait concocté.

im1166

Je soufflais mes bougies et devint une jeune adulte, me rendant compte que ma vie était inconciliable avec des envies d'enfants. Je voulais faire la fête et profiter de la vie.

im1167

Emilie souffla aussi ses bougies.

30-01-2016_16-11-50

Et ce soir là, je su que je pourrais toujours compter sur elle. 

30-01-2016_16-14-03

Cette soirée fut à la hauteur de mes espérances, mais tout avait une fin et je ne souhaitais pas abuser de la gentillesse de tante Ellen.

im1168

Au moment du départ, je n'avais toujours pas envie de rentrer "chez moi", alors je me rendis dans un bar avec Sergio.

30-01-2016_16-22-50

Nous nous amusions si bien, que je ne vis pas les heures défiler.

30-01-2016_16-26-14

Je crois que ce soir là, j'avais besoin de réconfort, de câlins, de baisers, de tendresse, sauf que Sergio non ! Il me fit comprendre qu'il voyait déjà quelqu'un. Super !

30-01-2016_16-34-27

Et pendant ce temps, elle, elle avait mon petit papa.

im1169

Elle en avait de la chance, car à sa place, je ne l'aurais jamais retrouvée et ni priée de revenir. Mais bon, il avait le droit d'être heureux, même si c'était avec elle, pff.